zero pesticidesAvec l’enherbement des allées du cimetière, dernier espace dérogeant à la loi Labbé contre l’utilisation de produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces publics, la Ville confirme son engagement pour un cadre de vie sans pesticides.

Préserver la santé publique, améliorer le cadre de vie et agir pour un développement durable dans le respect de l’environnement sont au cœur des préoccupations de la ville de Saint-Michel-sur-Orge qui s’est engagée, depuis une dizaine d'années, dans la démarche de réduction de l’usage des produits phytosanitaires pour l’entretien de la voirie et des espaces verts.

Depuis 2017, la municipalité applique scrupuleusement la loi Labbé de transition énergétique pour la croissance verte, en désherbant sans aucun traitement chimique. Si l’entretien du cimetière bénéficiait encore d’une dérogation légale, et jusqu’à l’horizon 2022, une expérimentation menée au mois de juillet 2018 dans l’une de ses allées par le service Cadre de vie est en passe de reléguer au passé cet ultime recours aux glyphosates. En effet, une allée a été enherbée avec un gazon spécifique, à croissance lente adaptée aux sols secs et résistant au piétinement. Le test est concluant et d'autres allées vont être enherbées.

Une solution alternative testée avec succès dans de nombreux cimetières de France pour ne plus recourir aux désherbants systémiques, tout en gardant un coût de main-d’œuvre raisonnable.

"Nous voulons des coquelicots"
Madame le Maire s’est engagée à présenter au prochain conseil municipal du 15 novembre 2018, sur proposition du groupe Écologistes et Citoyens, l’adhésion de la Ville à la charte "Nous voulons des coquelicots", un appel national pour obtenir l’interdiction de tous les pesticides (de synthèse) en France.

Les espaces concernés par l’interdiction des pesticides :
- Les espaces verts
- Les forêts
- Les promenades ouvertes au public
- Les voiries

Les produits qui restent autorisés :
- Les produits de biocontrôle
- Les produits qualifiés à faible risque
- Les produits dont l’usage est autorisé dans le cadre de l’agriculture biologique

Dès le 1er janvier 2019, la Labbé sera étendue aux particuliers : la commercialisation et la détention de produits phytosanitaires seront en effet interdites à compter de cette date.

Saint-Michel engagée depuis des années vers le Zéro Phyto
La commune a mis en place depuis près d’une dizaine d’années des méthodes de travail concourant à la réduction des usages de phytosanitaires sur ses espaces verts et voiries :

- Mise en place de paillage/ bâches biodégradables sur les massifs :
L’avantage de ces techniques ? Elles limitent le désherbage et réduisent l’hydro-transpiration au niveau du sol, ce qui permet de réduire la fréquence des arrosages. Le paillage utilisé, le mulch, est essentiellement produit par le service des Espaces Verts grâce aux reliquats des élagages opérés sur la commune.

- Mise en place de désherbage manuel ou de méthodes mécaniques alternatives :
Le désherbage des massifs, pieds d’arbres et bordures, est opéré manuellement, notamment à l’aide de gouges et de binettes. Il mobilise plus d’interventions, donc plus de ressources humaines. Un chantier d’insertion composé d’une équipe de 6 personnes vient donc régulièrement en renfort des équipes des Espaces Verts depuis 2012.
La commune a par ailleurs investi sur plusieurs outils mécaniques alternatifs pour les zones pavées, les stabilisés et les bordures : deux brûleurs thermiques, un réciprocateur™ et des brosses métalliques qui ont été adaptées sur les débroussailleurs.

- Mise en place de méthodes alternatives pour les pieds d’arbres
Sur certains sites, l’équipe des Espaces Verts a semé un gazon fleuri en pied d’arbre, ce qui évite le désherbage. Sur d’autres, une résine drainante a été posée. Sur les derniers sites, le choix a été fait de laisser les adventices monter et de réaliser des débroussaillages 5 à 6 fois par an uniquement.

Un engagement récompensé
Pour ses efforts de long terme vers un entretien raisonné de ses espaces verts et voiries, Saint-Michel a reçu cette année la 4e feuille de son trèfle Phyt'EAux Cités : une 4e feuille qui témoigne de son engagement sans relâche en faveur du Zéro Phyto.
La commune avait rejoint le programme Phyt’Eaux Cités dès sa création en 2007 : c’était alors un programme précurseur de prévention des pollutions par les produits phytosanitaires en zone urbaine.


LE SAVIEZ-VOUS ?
80 000 tonnes de phytosanitaires sont utilisées par an en France :
70 000 tonnes par les professionnels (agriculteurs…)
8 000 tonnes par les jardiniers amateurs
2 000 tonnes par les collectivités

Au final, on retrouve des pesticides dans 85% des eaux souterraines donc, en partie, dans l’eau de notre robinet.

Ville de Saint-Michel-sur-Orge

Mairie - 16 rue de l'Eglise
91240 Saint-Michel-sur-Orge
Tél. 01 69 80 29 29