tribune oppositionRetrouvez ici les tribunes des deux groupes d'opposition du Conseil Municipal.

Agir ensemble à gauche pour Saint-Michel

Mercato de printemps

À la veille du scrutin présidentiel, M. le Maire de Saint-Michel-sur-Orge démissionne de ses fonctions, en conservant ses mandats de Conseiller Municipal et de vice-président de l'Agglo.


La vie politique est parfois rythmée de non événements. La démission de Bernard Zunino en est un. Cette décision n’aurait pas été en soi critiquable, si elle avait été annoncée clairement aux Saint-Michellois avant le début du mandat … et pas seulement en décembre 2016 ! Il eut été honnête de dire dès mars 2014 que la place était préparée pour l’adoubement de Sophie Rigault en cours de mandat. Ce n’est pas parce que cette pratique est courante, dans tous les camps, qu’elle est acceptable et qu’il ne s’agit pas d’un manquement à la parole donnée aux électeurs.


Dans le tract distribué en décembre, le maire justifie sa décision par sa volonté de ne pas aller vers une professionnalisation de la politique… objectif que nous partageons ! Mais les faits trahissent ce discours, puisque les clés de la mairie sont remises à Sophie Rigault, professionnelle de la politique depuis 9 ans.
Ce constat, manifeste à de nombreux niveaux de la représentation nationale, ne peut probablement que renforcer le sentiment de lassitude et de rejet de leurs élu-e-s par de plus en plus de citoyens.


Sophie Rigault sera donc dans quelques jours, la nouvelle maire. Nous lui souhaitons la réussite que mérite notre ville. Les habitants, confrontés au quotidien à de lourdes difficultés, comptent sur leur commune pour du soutien, des services efficaces, et une vie collective solidaire et dynamique. Il faudra pour cela que Madame le Maire soit au clair sur ses mandats et activités, ses administrés attendant une présence sur le terrain à la mesure des enjeux. Saint-Michel vaut mieux que ces stratégies politiciennes, alors que les commerces ferment, que la vie associative vivote, que la démocratie participative est inexistante et que l’aménagement urbain est traité sans suffisamment de vision d’ensemble.

 

 

Marie Elisabeth Barde, Isabelle Catrain, Jean Philippe Chartier, Alice Sebbag, Christian Soubra

www.agir-ensemble-a-gauche.fr

 

Citoyens avec le front de gauche

Le compte administratif de la ville pour 2016 vient d'être publié. Ce document retrace l'ensemble des recettes et des dépenses effectivement réalisées dans le budget communal.

Il y a comme chaque année une grande différence entre les prévisions, largement mises en avant par la droite, et la réalité des comptes, bien souvent occultée. Prenons quatre exemples :
- L'année dernière, le Maire et Mme Rigault nous avaient expliqué que la hausse de 15 % des taux de la taxe d'habitation et de la taxe foncière était indispensable. Nous avions voté contre et la droite nous avait traité d'irresponsables. Nous constatons que cette hausse des impôts locaux imposée aux Saint-Michellois a apporté dans les caisses de la ville 1,8 M€ supplémentaires. Mais au final, le résultat de clôture des comptes révèle un excédent de plus de 3,5 M€. Cette forte hausse des impôts n'était donc pas nécessaire pour équilibrer le budget !

- La municipalité prétend ne pas avoir diminué le périmètre du service public communal. C'est faux. Outre l'augmentation continue du montant des prestations payées à des entreprises extérieures sur diverses missions (espaces verts, entretien de la voirie ou nettoyage des écoles…), le service petite enfance a été réduit depuis la fermeture de la Halte garderie.

- Le centre commercial du Bois des Roches est à la dérive. La gestion de cette copropriété est très opaque et de nombreux contentieux juridiques sont en cours. En 2015, la ville avait payé 227 590 € de charges, sans que le maire soit en mesure de nous en préciser le contenu. En 2016, les charges payées par la ville s'élèvent à 370 372 €. Qu'est-ce qui justifie cette augmentation de 63 % ? La municipalité ne peut pas indéfiniment rester inerte devant une telle facture à payer.

- Chaque année, la droite met en avant sa forte capacité à investir, notamment sur l'entretien et la rénovation du patrimoine et des espaces publics. La concrétisation est moins évidente. Sur 8,8 M€ d'investissements votés au budget 2016, seulement 5,4 M€ ont été réalisés. L'écart est grand entre les promesses et la réalité.

Prochain Rendez-vous citoyen : samedi 8 avril de 10h30 à 12h, salle Berlioz

Jean-Louis Berland, Françoise Poli, Corinne Bediou

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ville de Saint-Michel-sur-Orge

Mairie - 16 rue de l'Eglise
91240 Saint-Michel-sur-Orge
Tél. 01 69 80 29 29